31 mars 2006

Une boule de terre ...

Cette semaine a été très riche ...

J'ai appris beaucoup sur mon métier, vous savez, celui de médiatrice culturelle ...

Je voudrais dire et redire aux enseignants que je ne suis, plus que jamais, pas là pour enseigner une technique artistique, quelle qu'elle soit.

Je suis là pour transmettre l'envie, le désir. Celui de la découverte. De l'art, certes, mais aussi, de soi, de l'autre, des autres. Du brouhaha incroyable que l'on fait tout seul dans sa tête. Du silence aussi, cette bulle qui nous enveloppe parfois comme un cocon.

Cette semaine, j'ai animé un atelier terre (modelage) sur le thème de la caricature. Plus que la peinture encore, c'est un atelier révélateur et plus puissamment encore - à mon sens - lorsqu'il s'agit de "grands enfants" (CM2), dont la maternelle n'est déjà plus qu'un doux souvenir secret.

Mines (déjà) blasées. Une grosse boule de terre entre les mains, ils expérimentent, d'abord avec suspicion pour certains. Pour d'autres, la classe a déjà disparu : Il y a déjà ce nez qui pointe, puis les yeux, parfois simples trous vides. Finalement, c'est toute la classe qui semble s'être laissée absorbée par la matière.

Non, je ne vous laisse pas utiliser d'outils : Travaillez d'abord avec ce que vous avez : Vos mains, vos doigts. Voyez comme la terre est magique. Elle vous écoute, suit la forme que vous lui donnez. D'accord, je vous donne quelques instructions : Une tête n'est pas ronde mais allongée ; nos yeux ne se résument pas à de simple trous et se situent à peu près au milieu du visage ; nos sourcils ne sont pas au dessus du front, c'est l'inverse ; sous la bouche, il y a un menton que vous oubliez souvent. S'il est vrai que nous faisons de la caricature, ne supprimons aucune partie du visage.

Il y a de la grâce dans les doigts de ces enfants. Parfois, l'un d'entre eux se décourage. Je le remet sur la voie (celle qu'il s'est donnée au départ). Et puis parfois on revient à zéro. La boule. Mais on a le temps alors ... no stress.

Il s'est passé quelque chose de miraculeux dans cette classe. Sous mes yeux. Des comportements différents sont nés. Et puis la découverte du " talent " des uns et des autres. Le travail de la terre, ça force le respect, ça ouvre les yeux sur ceux que l'on n'imaginait pas être capables de " ça ". Les mines blasées ont fait place aux sourires et plus encore : La caricature, ça en dit long sur certains personnages ! Oui ! Heureusement, on n'a pas oublié " l'humour ", ce fameux code qui permet parfois de communiquer entre personnalités très différentes.

Je vous ai mis l'eau à la bouche, je sais, mais il faudra attendre la semaine prochaine pour que vous puissiez admirer le travail de ces enfants en images. En attendant, asseyez-vous devant une grosse boule de terre, et laissez vos mains faire toutes seules ... Il y a de la magie dans tout ça ...

Merci à Christine, enseignante clairvoyante et à l'écoute de chacun de ses élèves.

Posté par abfa à 14:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Une boule de terre ...

Nouveau commentaire